À PROPOS

Nous sommes des producteurs d’authentique truffe noire (Tuber melanosporum), considérée comme le diamant noir de la cuisine.
Nous travaillons au quotidien pour que la truffe arrive à destination comme il se doit : aussi fraîche que possible, avec tout son arôme et son goût.

Mais avant tout, Qu’est-ce que la truffe ?

Il s’agit d’un champignon comestible qui pousse sous terre. Ce type de champignons, il en existe de nombreuses variétés et qui sont toutes appelées truffes. Nous ne cultivons que la variété Tuber melanosporum, qui présente un arôme et un goût très appréciés en gastronomie. Ces caractéristiques font de la truffe noire l’un des mets les plus recherchés en cuisine.

Comment elle se cultive ?

La truffe ne peut pas vivre seule, elle a besoin de coexister avec une plante. Cette association entre le champignon et le végétal est connue sous le nom de symbiose. Les deux bénéficient de cette relation : le champignon obtient la chlorophylle, qu’il ne peut pas produire lui-même, et la plante à laquelle il est associé obtient une plus grande quantité de nutriments du sol grâce au champignon. Cependant tous les arbres ne sont pas capables d’établir cette relation avec la truffe. Le chêne, le chêne vert, le chêne kermès et le noisetier sont les variétés les plus utilisées.

Alors, comment sont-ils capables de vivre ensemble ?

Afin d’avoir cette relation de symbiose que nous avons mentionnée, l’union de ces deux organismes se réalise dans les mycorhizes qui n’est d’autre que l’union des racines entre l’arbre et le champignon. De cette manière, ils vivent ensemble en créant un bénéfice mutuel.

Lorsque le champignon arrive à maturité, pendant les mois d’hiver, ces fruits reçoivent le nom de truffe. Ces truffes sont de couleur sombre et atteignent tout leur potentiel d’arôme et de saveur. C’est à ce moment-là qu’elles sont récoltées à l’aide de chiens entraînés qui sont capables de les détecter à leur odeur. Une fois localisées, elles sont extraites manuellement une par une de la terre.

La culture de la truffe demande donc un dévouement et un travail constants. On ne peut pas aller plus vite que ce que la nature ne le permet, il faut être patient pour obtenir un produit de qualité.

Nous possédons nos propres pépinières où nous prenons soin et sélectionnons attentivement les arbres mycorhizés qui seront ensuite transplantés sur le terrain.

Bien que la période de récolte de la truffe ne se réalise que pendant les mois d’hiver (de décembre à mars), il y a du travail à faire tout au long de l’année :

 

ENTRETIEN DU TERRAIN
Le sol est un facteur essentiel. Il doit être sain pour que les arbres mycorhizés puissent se développer.

TRAVAIL CONSTANT
Le labourage, l’élimination de la concurrence naturelle des mauvaises herbes ou la taille sont des tâches essentielles pour des cultures saines.

NOUVELLES PLANTES MYCORHIZEES
Nous les obtenons de nos propres pépinières. Nous en prenons soin pendant 1 ou 2 ans puis nous les transplantons sur le terrain pour qu’elles poursuivent leur développement.

RECOLTE DES TRUFFES.
Chaque truffe mûrit à son rythme et c’est pourquoi Nous sortons chaque jour avec nos chiens entraînés, qui détectent avec leur odorat les truffes qui sont à leur stade optimal.

Nettoyer, classifier et envoyer des truffes à nos clients de manière rapide, sont nos tâches quotidiennes pendant l’époque de la récolte.


La truffe est un aliment périssable
qui doit être maintenu à une température entre 1º et 4º. Son arôme perd en intensité de jour en jour, c’est pourquoi il faut être rapide et efficace lors de son transport et sa transformation.


Notre objectif est que le client puisse profiter d’un aliment de première fraicheur et puisse apprécier l’arôme de la truffe dans toute sa splendeur.

La trufficulture n’est pas seulement la culture d’un produit gastronomique, c’est pour nous quelque chose de plus :

PREVIENT L’EROSION DES SOLS
Elle empêche la progression de la désertification.

CULTURE DES ESPECES AUTOCHTONES
Elle contribue à conserver la richesse végétale de la région.

REDUIT LE RISQUE D’INCENDIES
On procède à des reboisements qui agissent comme coupe-feux naturels.

AMELIORE LES CARACTERISTIQUES DU SOL
Elle permet de garder le sol sain et riche en nutriments.

Nos terres sont situées à Sarrion et dans d’autres communes du canton de Gúdar-Javalambre situées au sud de la province de Teruel, dans l’une des zones de production de truffe noire (Tuber melanosporum) les plus réputées et importantes mondialement.

 Les débuts de cette tradition familiale remontent à notre grand-père paternel. Il a été le premier, avec quelques autres dans la région, à apprendre à récolter les truffes sauvages et il a transmis tout son savoir à ses enfants. Pendant plusieurs décennies, la famille s’est consacrée à la récolte de truffes sauvages dans la Sierra de Javalambre, Albarracín et dans la partie est de Cuenca.

Il y a plus de 30 ans que notre famille a commencé à travailler à la création de notre propre culture de truffe noire, à partir de plantes mycorhizées, réalisées par nous-mêmes. Les débuts ont été difficiles et très peu de gens croyaient en eux. Lorsque nous avons commencé la culture de la truffe, on ne connaissait pas encore bien le processus et arrêter de planter des céréales pour planter des chênes verts, qui poussent à l’état sauvage, était perçu comme une chose folle. Malgré cela, nous avons décidé de parier sur notre passion et sur tout ce que nous avions appris de notre grand-père. C’était un investissement à très long terme, qui exigeait beaucoup d’effort, de constance et où l’incertitude ainsi que le risque, étaient élevés.

Heureusement, le dur labeur a porté ses fruits et nous comptons maintenant sur l’expérience et une plantation qui continue à s’accroître et à produire un produit de grande qualité.

Ensemble, nous avons réussi à obtenir un produit dont nous sommes très fiers.